• Rue de la station 67 - 6110 Montigny-le-Tilleul
  • Du lundi au vendredi de 09h00 - 12h00 et 13h00 - 16h30

Mieux vaut prévenir que guérir : cet adage vaut aussi sur le chemin du travail. Dommages, frais, souffrance…

Les conséquences d’un accident sur le chemin du travail sont nombreuses, tant pour l’employeur que pour le collaborateur.

N’hésitez donc pas à sensibiliser votre personnel.

Près de 20 % de tous les accidents du travail en Belgique surviennent sur le chemin du travail. 1 accident sur le chemin du travail sur 5 débouche sur une incapacité de travail de plus d’un mois. Vous comprendrez donc aisément à quel point il est crucial d’investir dans la prévention.

Pourquoi améliorer la prévention ?

Une blessure lors d’un accident sur le chemin du travail est, avant tout, une épreuve pour la personne concernée et sa famille. Les lésions graves entraînent non seulement des conséquences physiques et psychologiques, mais aussi d’éventuels soucis financiers pour votre collaborateur. Les frais médicaux sont plafonnés au tarif INAMI et les indemnisations sont soumises à des limitations légales.

En outre, l’organisation et la continuité de votre entreprise sont compromises si votre travailleur est temporairement, ou dans le pire des cas, définitivement absent. Sans oublier l’éventuel impact négatif sur la prime de votre assurance accidents du travail.

Si vous vous souciez de votre personnel et de votre entreprise, vous avez tout intérêt à éviter un maximum d’accidents. En jouant la carte de la prévention, vous limitez les conséquences financières. Et vous gagnez également la confiance de vos travailleurs actuels et futurs.

Comment limiter les risques ?

Heureusement, vos collaborateurs ont beaucoup de cartes en main : en adoptant un comportement raisonnable, ils peuvent réduire les risques d’accident sur le chemin du travail… Quel que soit leur mode de déplacement – voiture, moto, vélo (électrique), transports en commun ou à pied – nos conseils les aideront à circuler en toute sécurité. 

Auto

 – Adaptez votre vitesse aux circonstances.
 – Attachez votre ceinture de sécurité.
 – Téléphonez le moins possible et uniquement avec un kit mains libres. N’envoyez jamais de SMS en conduisant.
 – Attendez que la voiture soit à l’arrêt pour régler le GPS.
 – Ne consommez ni alcool ni drogue (vous pouvez encore être sous influence longtemps après avoir consommé des stupéfiants).
 – Adoptez un comportement social et défensif dans la circulation : gardez par exemple une distance de sécurité avec les autres usagers.

Moto

 – Adaptez votre vitesse aux circonstances.
 – Suivez une formation pratique.
 – Conduisez de manière défensive.
 – Assurez-vous d’être bien visible.
 – N’aveuglez pas les autres usagers de la route.
– 
Éviter les angles morts.
– P
ortez des vêtements suffisamment couvrants.

Vélo

 – Faites un léger détour plus sûr au lieu d’un itinéraire court, mais dangereux.
 – Conduisez de manière défensive : évitez les angles morts, etc.
 – Assurez-vous d’être bien visible.
 – Portez un bon casque de vélo qui absorbe également les chocs latéraux.
 – Assurez-vous que votre vélo est en bon état technique (éclairage, freins, etc.).

Speed-pedelec et cyclomoteur

 – Apprenez le code de la route pour les speed-pedelecs et appliquez-le (ex : vitesse adaptée…).
 – Soyez visible : portez un gilet fluo et utilisez un éclairage non éblouissant.
 – Portez un casque approprié aux speed-pedelecs, qui réduit l’impact d’un accident.
 – Suivez une formation pratique.
 – Suivez également les autres conseils destinés aux cyclistes.

Engins de déplacement électriques

 – Adaptez votre vitesse aux circonstances.
 – Assurez-vous d’être bien visible en portant un gilet fluo.
 – Portez des équipements adaptés : un bon casque de vélo, des protections pour les coudes et les genoux, des gants, etc.
 – Assurez-vous que votre engin est techniquement en bon état. 

Transports en commun

 

 – Utilisez au moins deux et de préférence trois points d’appui pour monter ou descendre.
 – Tenez-vous lorsque vous vous levez.
 – Faites attention à la circulation, aux obstacles, au revêtement, etc. autour de vous lorsque vous sortez du véhicule.

À pied

 – Portez des chaussures adaptées aux conditions climatiques.
– Faites attention aux trous, aux bosses et aux endroits glissants.

 – Regardez les escaliers avant de les monter ou de les descendre et utilisez la rampe.

Qu’en est-il des assurances ?

Vous et vos collaborateurs ne pouvez pas toujours tout maîtriser, mais vous pouvez certainement adapter votre comportement dans la circulation. Une bonne politique de prévention encourage à réduire les risques pendant les trajets domicile-travail.

Si un accident devait tout de même se produire sur le chemin du travail, votre assurance Accidents du travail obligatoire interviendra. Vous voulez encore mieux protéger votre personnel ? C’est possible grâce à une assurance complémentaire pour les accidents du travail, qui couvre la partie du salaire qui dépasse le maximum légal.
De plus, avec la couverture qui assure les accidents de la vie privée, vous pouvez motiver votre personnel et le fidéliser à votre entreprise.

Vous voulez en savoir plus sur cette assurance Accidents du travail, sur la couverture complémentaire ou sur nos conseils en matière de prévention ? N’hésitez pas à me contacter : nous examinerons ensemble toutes les possibilités.

 

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.